Philippe Chadeyron ne sera plus le référent En Marche 86
26-02-2018


Communiqué de M. Philippe Chadeyron

J'ai demandé à LREM ma demission de mon rôle de Référent, tout en restant simple militant, fier du travail accompli par les adhérents de la Vienne (RDV le 1er Mars pour une table ronde "La République des Solutions" sur la santé à Châtellerault) et fier de notre gouvernement qui poursuit les réformes avec abnégation et courage.
En voici succinctement les raisons :
- incompatibilité avec mes nouvelles responsabilités professionnelles à l'approche d'échéances locales (mon employeur ne doit pas avoir à pâtir de mon engagement) ;
- petits soucis de santé (sans gravité) mais traitement à vie nécessaire ;
- projets personnels nouveaux dont un qui pourrait être rendu public dans qqs semaines (nous sommes plusieurs et non directement politique)
. J'ai horreur de la langue de bois. Alors oui ce job fût humainement passionnant, avec des rencontres enrichissantes fabuleuses mais la politique, pour celui qui n'aspire pas à en vivre, est un monde comme les autres avec ses complexités et un éventail très (trop) large sur l'échelle des valeurs humaines.
Certaines ne sont pas faites pour moi ou pour les personnes qui n'ont pas d'autres ambitions que "servir" par l'apport de connaissances pour objectiver les choix sociétaux à opérer avec un consensus le plus large possible.
La volonté de pouvoir reste encore bien trop prégnante face à la volonté de FAIRE ou de CONSTRUIRE ensemble.
Nous avons écrit une nouvelle page de la politique en France en 2 ans ; tout n'est pas parfait mais que de ruptures, de volontarisme et quel fabuleux travail sur les constats !
Je souhaite que LREM maintienne sa ligne d'écoute, son cap sur les réformes équilibrées, ne renonce jamais à l'idée d'une Europe plus forte, plus juste et plus efficace et que jamais elle ne profite de la faiblesse conjoncturelle de son opposition pour oublier la plus belle des valeurs : l'humilité.
Je remercie chaleureusement les militants pour leur si nombreux messages de sympathie. Je reste avec vous et je serai aux cotés du ou de la personne qui sera choisi(e) pour l'accompagner dans nos projets futurs.
Enfin, à tous nos opposants républicains. Les temps sont durs à droite et à gauche. Nous avons besoin d'une opposition forte pour être meilleurs pour le bien du pays. Pas de celle du spectacle affligeant de M. WAUQUIEZ devant notre jeunesse ! Challengez nos propositions, rendez les plus justes et plus efficaces ! Pour notre bien commun..